Les ingrédients naturels de la ligne “4ever Young”

Malus Domestica Fruit Cell Culture Extract

La préparation liposomale utilisée dans le soin cosmétique est à base de cellules méristématiques issues du calus d’une rare variété de pomme suisse (Uttwiler Spätlauber).
Ce fruit est particulièrement riche en protéines et en phytonutriments et il est connu pour sa haute capacité de stockage, et donc pour son extraordinaire longévité. Les cellules méristématiques, véhiculées dans une formule topique, accélèrent le renouvellement cellulaire en exerçant une action anti-rides. La structure des cellules méristématiques végétales contient des facteurs épigénétiques similaires à ceux des cellules souches humaines.

Les méristèmes sont un ensemble de cellules végétales embryonnaires indifférenciées qui, dans des conditions de culture appropriées, peuvent se développer et donner naissance à une plante complète qui sera un clone de celle de départ; ceci parce que le méristème est un tissu végétal dont les cellules maintiennent (ou reprennent après la différenciation) la capacité de se diviser par mitose pour créer de nouvelles cellules. Chaque cellule méristématique dérive d’une autre cellule méristématique. Cette reproduction, dite asexuée, est une pratique de routine en agriculture pour obtenir des répliques du génotype voulu. Dans les plantes, les cellules méristématiques exercent une fonction spécifique de réparation. Leur mécanisme d’action se base sur la présence des phénylpropanoïdes, substances défensives très efficaces, qui agissent soit chimiquement soit biologiquement ensemble aux polysaccharides, aux phytostérols, aux acides aminés et aux sels minéraux, qui font des cellules méristématiques un vrai “laboratoire de substances défensives”.

À travers les processus biotechnologiques utilisés pour la réalisation des cosmétiques de la ligne 4ever Young, la culture in vitro des cellules méristématiques, ou “cellules souches végétales”, peut être arrêtée au stade de développement où la concentration en substances cosmétologiquement actives est maximale. Ceci permet d’atteindre des concentrations en phénylpropanoïdes 1.000 fois plus élevées que celles présentes dans la plante in vivo, en garantissant à la fois une très haute sécurité, la pureté et la standardisation des actifs à usage cosmétique, ces derniers étant privés de pesticides et d’autres polluants potentiellement présents dans les extraits issus des plantes ordinaires non cultivées dans des conditions de laboratoire.decorazione

4ever

ingredienti-naturali

Figura 1

Figure 1

Figura 2

Figure 2

Alpha Glucosyl Hesperidin ou Hespéridine

L’hespéridine est un biflavonoïde en mesure de stimuler la synthèse du collagène et de normaliser le tonus et le teint de la peau de la zone périoculaire, en atténuant les cernes et en réduisant les poches sous les yeux. Au Japon, pendant des siècles, les peaux d’agrumes étaient ajoutées à l’eau chaude des bains, soit pour leurs effets aromatiques relaxants, soit pour fournir une agréable sensation chaude au corps après le bain.

Les études scientifiques ont démontré que l’hespéridine, élément actif des peaux d’agrumes (oranges, citrons et mandarines), est responsable de la sensation de chaleur perçue par le corps, grâce à la stimulation qu’elle est en mesure d’effectuer sur la circulation sanguine qui irrigue la peau

L’emploi traditionnel du bain aux peaux d’agrumes, confirme la sa fonction thérapeutique qui aide et apaise les problèmes couramment associés aux problèmes de circulation, comme les mains et les pieds froids, et certains types de douleurs musculaires. Toutefois, cette substance est très peu soluble et pour ce motif son utilisation dans les cosmétiques est plus complexe.

La ligne cosmétique 4ever Young utilise l’alpha glucosyle hespéridine, qui représente une forma hautement soluble d’hespéridine, obtenue par la conjugaison d’une molécule d’hespéridine à une de glucose, ceci moyennant un innovant processus de production enzymatique. Ce processus permet d’obtenir un composé qui a une solubilité environ dix mille fois supérieur à celle de l’hespéridine non glycolisé, mais qui conserve les propriétés biologiques du composé de départ.

Certaines études ont démontré que l’application régulière d’une crème contenant 1% de glucosyle hespéridine a un effet stimulant sur la microcirculation et donc un bienfait conséquent au niveau cutané.

Les images montrent comment ce composant aide à améliorer la circulation de la surface de la peau: pendant un mois, une crème à base d’1% de glucosyle hespéridine a été appliquée régulièrement, deux fois par jour (matin et soir) sur la main droite. La main gauche a été traitée avec un produit placebo, utilisé aux fins du contrôle.

La Figure 1 (Copyright 2007 Cellbone Technology Inc.) montre la température superficielle de la peau en conditions normales.
La seconde image montre, au contraire, l’image thermographique des mains restées une minute dans l’eau froide (10 °C): la thermographie permet de déterminer la température superficielle des mains: du bleu (froid) au rouge (chaud).

Les images suivantes, de la Figure 1 en passant à droite, montrent la récupération de la température cutanée 10 et 20 minutes après leur retrait de l’eau froide, où les deux mains ont été placées pendant une minute, dans le but d’effectuer le refroidissement utile à l’expérience. Les mains, ôtées de l’eau froide, ont été maintenues à température ambiante et la température de surface de la peau a été mesurée toutes les 5 minutes sur les deux mains, par une analyse thermographique.
decorazione

En observant les images, on constate l’amélioration de la microcirculation sanguine de la main droite, due à l’application de la crème à base de glucosyle hespéridine, qui a conduit à un retour plus rapide de la température basale du membre.

La Figure 2 (Copyright: Toyo Sugar Refining Co., Ltd) reproduit la même expérimentation avec l’utilisation d’une crème contenant 1% d’alpha glucosyle hespéridine, en prolongeant le test au stress thermique pendant les 40 minutes suivantes, puis en mesurant la récupération de la température superficielle des mains 10, 20, 30 et 40 minutes après leur retrait de l’eau froide, effectué dans ce cas à 15 °C pendant une minute. La rangée supérieure des images concerne la main gauche non traitée, tandis que la rangée inférieure se réfère au membre traité, qui met en évidence la récupération plus rapide de la température basale.

La Figure 3 illustre les résultats colorimétriques de l’étude clinique effectuée sur le contour des yeux des volontaires (Copyright: Hayashibara Co. Ltd): le test, mené en comparant une crème contenant 1% d’alpha glucosyle hespéridine à un placebo, a démontré par les mesures effectuées au colorimètre (CR-200), une réduction significative des cernes. Les volontaires ont appliqué le produit 2 fois par jour pendant un mois.
decorazione

Les propriétés de l’α-Glucosyle-Hespéridine

La technologie enzymatique utilisée par le centre de production de l’α-glucosyle-hespéridine permet d’obtenir un produit qui est 10.000 fois plus soluble dans l’eau par rapport à l’hespéridine telle quelle.
Cette fonctionnalité avancée rend particulièrement efficace sa coopération avec les autres substances naturelles de la ligne cosmétique 4ever Young, pour améliorer le flux des capillaires, en contrastant les effets du temps et en favorisant le rajeunissement de la peau. À ces fins, dans les cosmétiques de la ligne 4ever Young, la molécule est conjuguée à un groupe glycosidique qui subit une hydrolyse enzymatique pendant l’application, avec une délivrance ciblée et prolongée.

figura3

SH-OLIGOPEPTEDE-1: le facteur de croissance sécrété par les cellules souches humaines

Le terme facteur de croissance (souvent indiqué en anglais “growth factor” ou sous le terme générique d’hormone de la croissance) se réfère aux protéines capables de stimuler la prolifération et la différenciation cellulaire. Les facteurs de croissance sont présents en de très petites quantités et sont difficiles à isoler par les techniques traditionnelles utilisées pour les protéines. Toutefois, les techniques d’isolement et de clonage de gènes, affinées tout récemment, ont permis une évolution rapide de ce secteur de la biologie.

foreveryoung

SH-OLIGOPEPTEDE-1, plus communément identifié comme “EFG – Epidermal Growth Factor”, à savoir “facteur de croissance épidermique”, est une petite protéine sécrétée naturellement par les cellules souches humaines dont le résultat de son action est la prolifération, la différenciation et la survie des cellules. Elle est présente, entre autres, dans les plaquettes sanguines et dans le plasma. Sa découverte, effectuée à la Washington University de Saint Louis, a fait obtenir à Stanley Cohen et à Rita Levi Montalcini le Prix Nobel pour la Médecine et la Physiologie en 1986.

Lorsqu’il est appliqué sur la peau, le facteur de croissance épidermique SH-OLIGOPEPTEDE-1 en accélère la guérison, augmente le taux de renouvellement cellulaire de la peau qui a vieilli, et comme décrit par plusieurs chercheurs, est en mesure de “réduire le vieillissement” de l’épiderme humain, en accélérant la guérison de la peau suite aux dommages causés par l’exposition solaire et le vieillissement.

A-A Staminal Effect associe l’effet de cette protéine à l’effet des cellules méristématiques (“cellules souches végétales”), protéine qui, pour en garantir aux utilisateurs la plus haute sécurité sur le plan de sa pureté et de sa stabilité, n’est pas obtenue directement à partir de tissus humains, mais est produite moyennant la biotechnologie, ceci grâce à la technique de l’ADN recombinant dans Escherichia coli (bacille Gram-négatif nécessaire à l’homme pour la bonne digestion des aliments), et qui est ensuite purifiée par des techniques chromatographiques propriétaires (pureté supérieure à 95%). La coopération entre le facteur de croissance sécrété par les cellules souches humaines, celui issu des cellules méristématiques (cellules souches végétales), en apportant aussi d’autres substances naturelles utilisées dans la ligne 4ever Young, fournit l’effet esthétique “lifting” d’une peau lisse, repulpée, revitalisée et restructurée, en contribuant à réactiver les processus biologiques ralentis par le vieillissement cutané.

Une fois appliqué sur la peau, le facteur de croissance épidermique en accélère la guérison des effets dérivant du temps, de l’oxydation, des rayons UV et du stress, et augmente le taux de renouvellement des cellules endommagées. L’effet est d’autant plus visible que le sont les effets du vieillissement cutané.
En effet, les signes du temps sont plus visibles lorsque la peau n’est plus en mesure de renouveler les cellules endommagées avec la même rapidité qu’elles sont détruites.

L’Epidermal Growth Factor (EGF) SH-OLIGOPEPTEDE-1 exerce son action sur la régulation de la croissance cellulaire. Cette petite protéine (constituée de seulement 53 acides aminés) agit en stimulant directement la prolifération des cellules épidermiques, sans interférer avec une action de dérivation systémique ou hormonale. Les cellules de la peau répondent au facteur de croissance cutané sécrété normalement par les cellules souches humaines, car les récepteurs présents sur la membrane cellulaire sont en mesure de le reconnaître. La liaison entre l’Epidermal Growth Factor et le récepteur déclenche un ensemble d’évènements moléculaires qui, à la fin du processus, conduisent à la division cellulaire. Certaines données montrent également le rôle de coopération de l’Epidermal Growth Factor pour la guérison de lésions de la peau.

Pendant plusieurs années, les produits A-A traditionnels (anti-âge) se sont surtout focalisés sur le peeling, utile pour éliminer les cellules mortes superficielles de l’épiderme et obtenir ainsi une peau plus lisse. Les études effectuées sur le facteur de croissance sécrété par les cellules souches humaines permettent aujourd’hui d’inverser la méthodologie: au lieu de se focaliser exclusivement sur le retrait mécanique des cellules de la peau endommagées, A-A Staminal Effect de la ligne 4ever Young est conçu pour régénérer la peau et favoriser la croissance de nouvelles cellules saines à travers l’activation de la prolifération et de la différenciation cellulaire.
Cette activité naturelle induite par l’Epidermal Growth Factor, respecte non seulement les rythmes biologiques de la peau, mais les favorise en contrastant le ralentissement biologique des processus induits par l’âge, en donnant à la peau un aspect plus jeune, plus lisse et plus lumineux. Afin de régénérer et soigner la peau, il est important que le facteur de croissance soit identique à celui de la peau humaine. Dans l’A-A Staminal Effect, l’activité décrite est renforcée par la coopération des cellules méristématiques (“cellules souches végétales”) avec d’autres éléments naturels qui accélèrent l’effet lifting.

L’Epidermal Growth Factor utilisé dans la ligne 4ever Young ne dérive pas d’êtres humains, ni de plantes ou d’animaux, et est particulièrement efficace, atoxique, non irritant et non mutagène. Il ne contient ni glycols, ni solvants organiques ni conservateurs. Il présente un degré de pureté supérieur à 95%, obtenu grâce à des techniques de chromatographie propriétaires qui ont permis d’obtenir un haut degré de pureté par rapport aux facteurs de croissance standard. Les images suivantes montrent la croissance des cellules de fibroblastes après un traitement de 72 heures avec l’Epidermal Growth Factor: l’EFG démontre de promouvoir le rajeunissement de la peau à travers la prolifération cellulaire et l’effet sur la morphologie des fibroblastes soumis au test.

4evermorphological

Acide Gamma-Aminobutyrique

L’acide gamma-aminobutyrique (GABA) est un acide aminé non essentiel qui est produit naturellement dans notre organisme à partir de la glutamine.
C’est le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central. Il cause l’ouverture des canaux chlorure, en déterminant une hyperpolarisation de la membrane et une réduction du potentiel d’action au niveau présynaptique, avec une conséquente réduction du degré d’excitation du neurone postsynaptique. Dans l’application cosmétique, l’inhibition des signaux électriques induits par le GABA provoque l’inhibition de la tension musculaire du visage, en réduisant les rides d’expression et les lignes profondes de la peau.

Les rides d’expression, principalement localisées sur le front, autour des yeux et des lèvres, se forment habituellement lorsqu’un signal électrique est transmis du nerf au muscle: l’acide gamma-aminobutyrique (GABA), contenu dans la formule, permet de moduler temporairement ce signal, qui permet au muscle de se contracter, et donc d’inhiber la tension musculaire du visage, en minimisant ainsi les lignes du visage là où le produit est appliqué.

molecola

Sodium Hyaluronate (hyaluronate de sodium)

schema-molecolare
andamento

Figura A

Figure A

Figura B

Figure B

Figura D

Figure D

Hyaluronate de sodium

Le hyaluronate de sodium (HA) est le sel sodique de la molécule hydrophile, plus connue comme acide hyaluronique, et en mesure de retenir une quantité d’eau même mille fois supérieure à son poids. Elle a été identifiée en 1934 par Karl Mayer et John Palmer dans l’humeur vitrée de l’œil des bovins, puis dans le cordon ombilical humain. Dans le corps humain, elle se trouve dans tous les organes: dans le cartilage, dans les tendons, dans les parois de l’aorte, dans le cordon ombilical, dans le liquide synovial, et bien sûr, dans l’humeur vitrée de l’œil.

Elle est également présente dans la nature comme un des principaux composants de la matrice externe des cellules de la peau et elle est responsable de plusieurs activités fonctionnelles qui lui confèrent des propriétés hydratantes, apaisantes et nourrissantes. Au niveau de l’épiderme, elle contribue en effet à la réduction de l’évaporation et favorise la production physiologique de collagène (qui à son tour favorise l’élasticité de la peau), en garantissant un important apport en eau.

Avec le temps, la présence de l’acide hyaluronique dans la peau diminue fortement à cause de la réduction de la capacité de l’organisme à synthétiser ex-novo celui qui s’est dégradé: de fait, à 50 ans le capital génétique original a diminué de moitié, et avec lui le collagène et l’élastine qui assurent l’élasticité cutanée typique de la jeunesse. Ainsi, vu la diminution de la capacité de la peau à retenir les liquides, elle perd son élasticité.

À différence de l’acide hyaluronique, le hyaluronate de sodium, est humectant et filmogène: il absorbe et préserve l’humidité déjà présente dans la peau et forme une couche très fine sur la peau qui la protège d’un excès de dispersion d’eau. Du point de vue soit chimique que fonctionnel, car il existe une certaine confusion entre les deux produits, l’acide hyaluronique et le hyaluronate de sodium ne sont pas superposables et exercent un rôle spécifique différent dans chaque domaine d’application.

Le hyaluronate de sodium de deuxième génération, utilisé dans la formule de la ligne 4ever Young, est en mesure d’agir rapidement sur l’aspect de la peau avec une action “lifting” qui est exercée en moins de 30 minutes. La peau résulte plus saine, hydratée et restructurée. Il améliore également la biodisponibilité des autres principes actifs du produit, en collaborant à la meilleure efficacité des autres composants naturels de la ligne.

Les images montrent son efficacité dans les tests in vivo (Copyright: Principium SA – Beauty Systems Innovations Switzerland):

a) efficacité de l’hyaluronate de sodium de deuxième génération dans les tests d’élasticité de la peau, effectué sur 10 volontaires de sexe féminin, d’âge compris entre 30 et 50 ans, suite à l’application du produit allo 0,5%, après 30, 120 et 150 minutes: après seulement 30 minutes, on observe un pic d’augmentation d’élasticité de 12,74%, qui diminue progressivement en se maintenant au-dessus de 5%, ceci également à la fin du test.

b) efficacité de l’hyaluronate de sodium de deuxième génération dans les tests d’hydratation de l’épiderme, effectué dans le cadre de la même étude, après l’application du produit allo 0,5%: on observe une augmentation de l’hydratation, jusqu’à 24,8%, déjà au cours des 2 premières heures.

c) effet de diminution du volume des rides résultant du test effectué sur les volontaires suite à l’application de la crème allo 0,5% après 30, 120 et 240 minutes: l’étude confirme une diminution du volume des rides de 6,20% après déjà 30 minutes de l’application.

d) effet lissant résultant du test effectué par la même étude dermatologique professionnelle, dans toutes les phases du test mené sur les volontaires: il confirme la visibilité de cet effet par rapport au cosmétique placebo.

figure C

Figure C

gigli
molecole

Extraits de fleurs de Lonicera Caprifolium et de Lonicera Japonica

Le Lonicera Caprifolium Flower est un extrait de fleurs du chèvrefeuille commun, arbuste qui appartient à la famille des Caprifoliaceae.
L’extrait utilisé dans la ligne 4ever Young a des propriétés tonifiantes, apaisantes et anti-rougeurs sur la peau, grâce à sa teneur en tanins, en huiles essentielles, en glucosides, en acide salicylique et en esters du flavonoïde du chèvrefeuille.
Associé au Lonicera Japonica Flower Extract (extrait de fleurs du chèvrefeuille de Chine, plante grimpante sempervirent), il exerce une action anti-oxydante et antimicrobienne à large spectre (gram-, gram+, champignons et moisissures).

Panthénol

Forme alcoolique réduite de l’acide pantothénique (vitamine B5). Il est réputé pour les bienfaits apportés au bien-être des cheveux qui, en cas de carence de cette vitamine, perdent leur brillance et leur vitalité.

Il est également utilisé en gynécologie pour soigner les ulcères de la muqueuse vaginale, ainsi que pour les crevasses du mamelon et les lésions muqueuses. Il exerce une forte action hydratante, émolliente et apaisante sur l’épiderme, et son action est appréciée pour atténuer les dermatites causées par une exposition prolongée aux rayons ultraviolets. Pour ce motif, cette provitamine coopère à l’efficacité des ingrédients naturels utilisés dans la formule cosmétique de la ligne 4ever Young, en fournissant une aide particulière aux peaux sèches et irritées.decorazione